Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

J'aime le désert qui est le frère de la mer, et où on navigue à l'air du temps et au chant des constellations.
Jean-François Deniau,  Mémoires de sept vies,  Le temps aventureux.

 

 

Les "Vaisseaux du Désert" labourent des océans ... de dunes et de pierres, sans un goutte d'eau autre que celle remontée de rares puits, qu'ils portent dans les guerbas et stockent, non pas dans leur bosse qui est une réserve de graisse, mais dans leurs estomacs.

 

Amomen, touareg de l'Aïr et son dromadaire Azaref. Niger,

 

Amomen, touareg de l'Aïr et son jeune dromadaire Azaref en 1990, dans les Monts Bagzane,  au nord-est d'Agadès au Niger.  

 

Ces deux bouteilles anciennes - médication en haut et vin d'Alsace en bas - au verre fortement ambré pour y protéger leurs précieux liquides des outrages de la lumière sont presque inutilisables sur le plan esthétique pour y entrer un voilier.

Mais paradoxalement, leur teinte destinée à bloquer les rayons solaires m'évoquait irrésistiblement la couleur torride du bref crépuscule saharien. Second paradoxe : le volume parfaitement borné du flacon permet néanmoins au rêveur éveillé de se projeter dans ces immensités presque infinies  que sont les océans, les déserts et les terres polaires.

Pour percer la relative opacité du verre, le sujet doit impérativement être en majorité d'une couleur très claire. Le sable et les chameaux sont donc réalisés dans une teinte presque blanche, qui, avec la correction apportée par le fumé, se transforme en un ton beige pâle. 

Si, dans le flacon ci-dessus, le sable est en fait du mastic de vitrier, les pierres volcaniques du genre "pouzzolane" et les fragments d'acacia, proviennent des pentes du mont Idoûcâl n' Taghès, ancien cratère et point culminant du Niger à 2022 m. 

Les monts Bagzane, massif d'origine volcanique situé en bordure du Ténéré à un centaine de kilomètres au nord-est d'Agadès, ont la forme d'une forteresse médiévale : un haut plateau ceint de parois abruptes, accessible uniquement à pied par deux failles escarpées, une à l'ouest à Takazazane, l'autre à l'est à Ighalabélabene. L'occupation de ce bastion-refuge a fait dans le passé l'objet de violents conflits. L'imperméabilité du sous-sol retient les rares eaux de pluie et permet l'exploitation de jardins hauts perchés où les touaregs Kel Oui font pousser tomates, oignons et céréales. 


Sans-titre-Numerisation-02---Copie.jpg


Amomen et Azaref dans la montée au dessus du puits de Takazazane en 1990.

 


Sans-titre-Numerisation-09---Copie-2.jpg

 

Azaref  sur le plateau vers 1600m d'altitude.



Arbre-sec-BAT.jpg

 

Les rares éléments du décor végétal dans un univers minéral.



Oasis---BAT-copie-1.jpg

 

L'un des nombreux petits oasis  cultivés.

 


Jardin-1--BAT.jpg

 

Violent contraste entre l'oued désertique et le jardin.

 

                                        Puits---Copie.jpg

 

L'eau remontée du puis dans une guerba de peau hissée par un chameau est répandue par un réseau de rigoles creusées dans le sable.



Sans-titre-Numerisation-15---Copie---Copie.jpg

 

En route vers le cratère de l'Idoûkâl N' Taghès.



Les-Vaisseaux-du-Desert-.-BAT.jpg

 

Les mêmes dans une bouteille ancienne de vin d'Alsace.

Le reg, désert de pierres, est ici remplacé par l'erg, désert de dunes, pour donner quelque relief au décor.


 


Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de gerard.aubry-bateaux.en.bouteille-marines-portraits.over-blog.com
  • Le blog de gerard.aubry-bateaux.en.bouteille-marines-portraits.over-blog.com
  • : Bateaux en bouteille, scènes de genre et portraits en bouteille. Restauration d'ancien.
  • Contact

Recherche

Pages